Récifs artificiels pour protéger la vie marine

Récifs artificiels pour protéger la vie marine


Afin de lutter contre l’érosion des fonds marins due à l'acidification de l'eau, des scientifiques britanniques et italiens ont développé et implanté des petites algues en plastique en mer Méditerranée.
Les changements climatiques provenant des niveaux croissants de dioxyde de carbone (CO2) ont deux effets majeurs sur les mers et océans : le réchauffement climatique et l'acidification des océans. La combinaison de ces menaces affecte l’ensemble de la vie marine, que ce soit les organismes individuels ou les communautés d'espèces.
C’est donc pour protéger ces écosystèmes vulnérables que des chercheurs de l'Université de Portsmouth et de l’agence italienne ENEA ont implanté un récif constitué de petites structures en plastique qui imitent les algues corallines naturelles (des algues rouges ramifiées et calcifiées, évoquant le corail), et qui ont une fonction écologique similaire aux coraux. « Elles sont particulièrement importantes au niveau écologique dans les régions peu profondes et tempérées, explique l’une des chercheuses, Frederica Ragazzola. Ce sont des ingénieures de l’écosystème, procurant des habitats pour d’innombrables petits invertébrés et des abris protégeant des stresses physiques tels que l’action des vagues". Or, leur squelette calcaire les rend particulièrement vulnérable à l’acidification des océans. Leur survie, et la survie des espèces qui leur sont associés sont menacées.
Au total, 90 petits coraux en plastique d’un diamètre de 10 centimètres ont été installés en juin dernier à proximité des récifs de corallines dans le Golfe de la Spezia, au nord-ouest de l’Italie. Le but ? Voir, sur  une période 12 mois, s’ils sont capables – au même titre que leurs congénères naturels - d’héberger et de protéger les espèces qui vivent dans et de ces coraux, menacés par l’acidification des océans.
L’objectif  des scientifiques à  long terme est de voir si les organismes peuvent survivre dans un récif artificiel au cas où les algues corallines étaient amenées à disparaître.

Pour plus d'infos : https://medclimalizers.wordpress.com/

  •  
  •  
  •